Trail des Cairns

ParcoursTechnique
Distance 21 km
Dénivelé 900 D+

Tracé du parcours

Le parcours raconté...

Le Jura est une terre de contrastes.

Ici, les cardamines violettes et l’ail des ours côtoient les dernières plaques de neige aux orées des bois.

Profond, parfois tendre, souvent éclatant, le nuancier des pâtures, lacs, forêts, falaises, étale ses touches colorées dans le paysage comme des pigments sur la palette d’un peintre impressionniste.

On y change d’altitude de manière franche, en gravissant les marches de reculées calcaires, escaliers taillés par des géants.

Et vous, minuscule dans l’immensité de la nature sauvage, trépignant d’impatience, encore sous la protection villageoise du Frasnois.

Sous vos pieds, la « petite Ecosse » de Charles Nodier, creusée il y a douze mille ans par l’avancée d’un glacier, créature titanesque broyant des millions de tonnes de roches, découpant des reliefs dans le karst et, ceintes d’antiques moraines, laissant des empreintes qu’a englouti depuis longtemps l’eau cristalline des lacs.

C’est cette contrée puissante et fantastique que vous allez parcourir.

Un bruit sec dans l’air matinal, et vous voilà parti à l’aventure, léger et incertain comme une plume dans le vent.

Vous contournez des ondes miroitantes sillonnées des risées tracées par les grèbes, gravissez des plis synclinaux millénaires empruntés par les chamois, peinez sur des sols humides que des générations de feuilles caduques ont nourris, prenez pied sur des saillies rocheuses qu’ont arpentées les tribus lacustres néolithiques, au plus profond des âges.

Narlay, Maclus, Pic de l’aigle, sentiers des Cairns, saut Girard. Vous enchaînez sans répit crêtes panoramiques et combes encaissées, lacs cobalt et forêts profondes, sentes minérales et cascades écumantes.

Éclaireur véloce ou lanterne rouge, solitaire mystique ou processionnaire enjoué, un dernier baroud sur la roche mère jusqu’à l’arche d’arrivée et vous retrouvez l’ambiance civilisée et bienveillante du Frasnois !

Oubliez que vous avez été minuscule car maintenant, vous êtes immense.